Zone de chalandise pour un commerce de détail

La zone de chalandise d’un commerce est un facteur crucial de son succès. Heureusement, il existe plusieurs outils pour vous aider à déterminer la vôtre.

Calculer ma zone de chalandise

Qu’est-ce qu’une zone de chalandise ?

Votre zone de chalandise est la communauté dont votre commerce tire la plupart de ses clients.

Quelles sont les 3 zones de chalandise ?

On analyse généralement la zone de chalandise selon 3 secteurs :

La zone primaire

C’est là que vous devez concentrer la plus grande partie de votre attention : 80% de vos clients viennent de ce cœur de zone de chalandise.

La zone secondaire

La zone secondaire est la zone où votre commerce n’est pas aussi attrayant mais où il se porte bien. La concurrence dans cette zone est plus importante car le public a d’autres options.

La zone tertiaire

Certains de vos clients proviennent de la zone tertiaire, mais cette zone représente un faible pourcentage de votre activité totale.

Pourquoi faire une zone de chalandise pour mon commerce ?

Avant ouverture de votre commerce :

Savoir où s’implanter

Pour choisir le meilleur quartier dans lequel lancer votre commerce de détail, vous devrez étudier les informations démographiques : qui vit principalement dans le quartier ? S’agit-il de clients potentiels ? Existe-t-il une concurrence directe ou indirecte ?

L’évaluation de la population et de la concurrence dans la zone d’attraction de chaque hypothèse d’emplacement vous permettra de classer chaque zone en fonction des facteurs qui vous intéressent.

Etudier le potentiel de votre zone d’implantation

Avez-vous déterminé le meilleur endroit pour votre commerce ? Mieux vaut commencer à étudier les emplacements potentiels avant qu’il ne soit trop tard. Cette étude vous aidera à valider votre projet et à élaborer un plan solide que vous pourrez utiliser pour obtenir un financement auprès de la banque. L’étude d’emplacement permet de déterminer à la fois la population et la concurrence dans votre secteur, ainsi que d’analyser le chiffre d’affaires potentiel de votre commerce de détail.

Après ouverture de votre commerce :

Analyser la clientèle de votre commerce de détail

Vous devez examiner fréquemment votre zone de chalandise – et analyser vos clients pour comprendre leurs comportements. Vous pouvez importer les données clients de votre CRM (données récupérées par un programme de carte de fidélité par exemple) sur un outil de cartographie pour analyser quel profil de population consomme le plus ou revient régulièrement, d’où il vient. Vous pouvez également segmenter votre clientèle pour une analyse plus fine.

 

Déceler les opportunités de développement commercial

De même, l’analyse de votre clientèle actuelle vous permettra de visualiser les zones dites « blanches », celles où vous faites le moins de recettes. Ces zones peuvent être analysées individuellement pour comprendre ce manque à gagner : les habitants de ces zones sont-ils réceptifs à vos services ? Si oui, il peut être nécessaire de mettre en place des actions spécifiques pour cette zone.

De même, si votre entreprise dispose déjà d’un site de commande ou de livraison en ligne, vous pouvez analyser l’origine des clients qui passent ces commandes afin de décider si vous devez ouvrir un nouveau commerce là où les ventes sont déjà réalisées en ligne et où votre marque est déjà connue.

 

Faire du marketing local

Si vous constatez que votre entreprise n’est pas bien connue dans certaines régions, ou si votre clientèle a tendance à se regrouper autour de certaines zones géographiques, vous pouvez tirer parti du marketing local. Le marketing local cible les personnes vivant dans des quartiers particuliers. Il est donc idéal pour les commerces qui s’adressent à la population locale.

Le marketing local peut inclure une variété de tactiques telles que des campagnes « imprimées » (distribution de prospectus dans des quartiers spécifiques), des courriers directs et des campagnes numériques sur Google Ads et Google My Business ainsi que sur Facebook Ads et Instagram.

 

Comment calculer une zone de chalandise pour un commerce de détail ? 

Aucun besoin de formule mathématique ! Vous nécessitez seulement d’un outil qui le calcule pour vous, et du type de zone que vous souhaitez (isochrone, isodistance, à vol d’oiseau, etc). 

Les outils gratuits pour définir une zone de chalandise

Nous avions écrit un article sur tous les outils gratuits disponibles pour faire une zone de chalandise. OALLEY remporte notre préférence car il propose de créer sa zone selon différents critères : isochrone, isodistance, à vol d’oiseau, codes postaux, IRIS, communes…

Les différents modes de calcul d’une zone de chalandise

Plusieurs méthodes existent pour créer son secteur géographique.

La zone isochrone

En pratique, la notion de zone isochrone est utilisée pour désigner une zone à l’intérieur de laquelle les individus se trouvent dans un temps de trajet d’un point de vente délimité par un intervalle de temps. Deux courbes isochrones, comme celles ci-contre, sont utilisées pour définir une zone isochrone.

Si une vue à vol d’oiseau ou une carte isodistante montre efficacement la taille globale d’une zone, elle ne représente pas les obstacles qui empêcheraient une compréhension précise du terrain, comme des routes étroites ou des conditions de montagne difficiles.

La zone en isodistance

L’isodistance est basée sur les kilomètres. Vous pouvez voir un exemple de zone dessinée avec une isodistance de 10km du centre-ville de Cholet.

La zone à vol d’oiseau

Une vue à vol d’oiseau est souvent utilisée pour représenter les zones primaires, secondaires et tertiaires car il est plus facile de voir ces zones sur une carte. Cependant, cette vue ne représente pas la réalité sur le terrain et peut être trompeuse si l’on se fie exclusivement à ce type de carte.

La zone par frontière administrative

Il peut être plus facile de gérer un réseau d’enseigne en fonction des frontières administratives. Les franchiseurs et autres têtes de réseau aident les associés à contracter avec l’entreprise en définissant des zones basées sur les régions, les municipalités, les codes postaux et même IRIS.

Comment définir la zone de chalandise de mon commerce ?

Lorsque vous essayez de définir la zone autour de votre commerce qui peut être atteinte en un certain temps par les clients en utilisant l’isochrone, il est important de connaître le temps de trajet depuis l’emplacement de chaque client potentiel.

Vous pouvez partir d’une première théorie pour dessiner votre zone. Selon le type de commerce et de produits vendus, certains calculeront leur zone à 15 minutes à pieds, d’autres à 30 minutes en voiture.

Il existe deux méthodes pour connaître le paramètre de votre zone :

Faire un sondage auprès de votre clientèle et/ou prospects

Si vous n’avez pas encore ouvert votre commerce, ou si vous n’avez pas mis en place un programme de fidélisation de votre clientèle, vous ne disposerez pas de données sur les clients. Mais vous pouvez élaborer une enquête qui vous permettra de savoir d’où viennent vos clients et jusqu’où ils seraient prêts à aller pour aller dans votre commerce.

Importer les données clients sur une carte

Pour valider l’hypothèse de votre zone de chalandise, vous pouvez importer vos données clients dans OALLEY et les visualiser sur une carte.

En savoir plus sur la zone de chalandise

Comment créer et analyser une zone de chalandise

Voir le guide