Flux de mobilité : comment les utiliser pour améliorer vos performances commerciales ?

Partagez cet article :

Les flux de mobilité, ou flux de personnes, sont l’un des types de données les plus demandées par les réseaux de points vente ou de transport ainsi que les géo-marketeurs travaillant à leur service. Ces flux sont utilisés pour fiabiliser le calcul de nombreux indicateurs prédictifs de performance commerciale tels que les zones de chalandise les taux de cannibalisation ou des réseaux de transport.

Si auparavant l’insee détenait le monopole sur ce type de données, les avancées technologiques et l’omniprésence des smartphones ont permis à des nouveaux acteurs d’émerger. Les données GPS anonymes transmises par les smartphones sont ainsi traitées en flux de mobilité permettant d’obtenir des flux basés sur des données observées et réelles. Les flux de mobilité sont de meilleure qualité : plus précis, plus représentatifs (couverture complète du territoire) et plus fréquents. Les flux ne reposent plus sur des extrapolations de statistiques mais sont bel et bien des observations réelles de terrain.

Découvrez comment utiliser les flux de mobilité pour améliorer vos performances commerciales !

Quels sont les différents types de flux de mobilité ?

Il existe actuellement trois catégories principales de flux de mobilité :

  • Les flux rails : comptabilisent les déplacements des personnes en train, métro et tramway ;
  • Les flux motorisés : répertorient les personnes se déplaçant en scooter, bus ou voiture ;
  • Les flux non-motorisés : également appelés flux piétons.

Comment réaliser la segmentation des flux selon le mode de transport ?

En se basant sur les informations anonymisées de géo-localisation transmises par les smartphones, nos algorithmes sont ainsi capables de classifier les déplacements selon les 3 catégories évoquées précédemment.

Comment est-ce possible ? La réponse est simple ! Notre technologie se base sur une multitude d’indicateurs afin de distinguer le mode de transport, voici les deux principaux :

  • Le profil de vitesse : dans un premier temps la distance parcourue est associée au temps écoulé. Puis la vitesse sur le tronçon de trajet parcouru est comparée à la vitesse moyenne connue pour ce tronçon. Ainsi, si la vitesse observée est inférieure à la vitesse connue, le trajet sera catégorisé comme trajet non-motorisé.
  • La longueur du trajet : les trajets dépassant une certaine longueur ont peu de chance d’être réalisés à pied.
flux-de-mobilite-comment-ameliorer-performances-commerciales

Segmentation du trajet en fonction du mode de transport

Pourquoi segmenter les flux de mobilité ?

Obtenir des informations plus détaillées sur les flux de mobilité est toujours souhaitable. Mais quel est l’intérêt réel de pouvoir segmenter les flux en fonction du type de mobilité ou transport ?

Tout simplement parce qu’en fonction de votre activité et de votre emplacement commercial, les flux de mobilité pertinents ne sont pas les mêmes. En effet, si votre point de vente se trouve dans un centre urbain, les flux motorisés seront moins intéressants : les déplacements sont principalement piétons car les stationnements sont limités en ville.
À l’inverse, pour un fast-food près d’une bretelle d’autoroute, les flux piétons seront inutiles et l’analyse ou prédiction de performance se basera principalement sur les flux motorisés.

On s’intéresse ainsi à l’accessibilité du point de vente et au profil de consommation qui peut être déterminé en fonction du mode de transport.

Il est également Intéressant d’éliminer certains mode de transports non pertinents. Il sera par exemple utile d’enlever des flux les comptages concernant les transports souterrains pour un magasin se situant en surface.

flux-de-mobilite-comment-ameliorer-performances-commerciales-2

flux-de-mobilite-comment-ameliorer-performances-commerciales-3

Exemple de flux de mobilité selon le mode de transport

Comment utiliser les flux pour améliorer vos performances ?

Flux de mobilité & Retail

L’utilisation la plus répandue des flux de mobilité s’applique lors du choix d’un nouvel emplacement commercial. Des études d’implantation sont alors réalisées pour chaque point de vente candidat. Les flux de mobilité sont l’un des indicateurs pris en compte pour la prédiction des performances commerciales.

L’étude s’intéressera notamment au volume, à la régulatité, à la cyclique et à la nature des déplacements à proximité de l’emplacement. La notion de flux de mobilité “qualifié” est également pertinente, si le sujet vous intéresse n’hésitez pas à consulter notre article qui traite des flux de mobilité qualifiés.

Il est aussi possible d’utiliser les flux dans une logique de rationalisation (réduction) du nombre de points de vente. Ici, les informations de mobilité permettent d’identifier les points de vente avec les potentiels les moins élevés ou permettent encore d’expliquer des dysfonctionnement constatés.

Obtenez gratuitement les flux de mobilité qui vous intéressent ›

Dans une optique de marketing local, les flux de mobilité permettent également de valider le choix des emplacements des panneaux d’affichages, opérations de street marketing ou des zones de distribution d’imprimés publicitaires. Vous êtes en mesure de déterminer l’emplacement où le trafic est le plus qualifié (volume, fréquence, direction, etc).

Flux de mobilité & Smart City

Que vous soyez un opérateur de mobilité ou une collectivité publique AOT (Autorité organisatrice de transport), l’analyse de flux de mobilité présente de nombreux avantages ! Les flux sont une véritable mine d’information qui vous permettent d’optimiser et d’améliorer votre réseau :

L’offre et la demande : en comparant les flux de mobilité réellement observés, vous êtes en mesure d’évaluer la pertinence de votre offre avec la demande réelle. Vous obtenez ainsi des informations essentielles concernant la couverture de votre réseau, quelles sont les zones où les flux motorisés sont sur-représentés mais où vous ne disposez pas de transports en commun ? Les axes répondant à ces critères seront sans doute les prochains axes où vous devrez créer de nouvelles lignes !

Dans le cas inverse, vous disposez d’informations précises qui vous indiquent quelles lignes sont sous-fréquentées dans votre réseau. Ce qui vous permet d’évaluer de façon plus rigoureuse la rentabilité de vos différentes lignes.

Les flux de mobilité vous offre un autre avantage indéniable, une mine d’information sur les comportements de vos usagers. Outre les points d’entrée, les données GPS anonymisées vous communiquent les points de sortie des usagers !

En utilisant ces flux de mobilité, notre outil est capable de générer des matrices origine destination très pointues.

Obtenez rapidement les informations de mobilité qui vous intéressent ›

Ce qu’il faut retenir !

Les flux de mobilité sont classés en trois principales catégories selon le mode transport utilisé lors des déplacements : flux rail, flux motorisé et flux piéton.

En utilisant toutes les informations connexes aux flux de mobilité, tels que leur volume, régularité, qualification du profil des usagers, etc, vous serez en mesure d’évaluer et d’améliorer vos performances commerciales !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les flux de mobilité et sur les différentes manières de les utiliser n’hésitez pas à contacter l’un de nos experts ou testez en direct les fonctionnalités de notre plateforme en ligne.

D’autres articles qui vont vous intéresser

6 étapes pour bien choisir son emplacement commercial

6 étapes pour bien choisir son emplacement commercial

Le choix d’un emplacement commercial est extrêmement stratégique pour la réussite d’un point de vente. Parmi tous les emplacements possibles, l’élu devra être adapté à l’activité envisagée, être en accord avec la clientèle potentielle, mais surtout que les...

lire plus
Partagez cet article :

Ne manquez aucune actualité

Ne manquez aucune actualité