Les 6 pièges à éviter sur une étude de marché

Les 6 pièges à éviter sur une étude de marché

Partagez cet article :

Une étude de marché va identifier les besoins des clients appartenant à une certaine zone géographique, la position des principaux concurrents et dessiner les perspectives d’extension sur le secteur.

Un manque d’informations sur la demande du marché visé est vite préjudiciable pour une étude de marché. Voici les 6 pièges à éviter lors de la réalisation de votre étude de marché.

#1 Tomber dans le biais de confirmation

Votre idée de nouveau produit ou service peut sembler extraordinaire et elle l’est surement. Cependant, remettez-la en question lorsque vous réalisez votre étude de marché. Cherchez des informations qui vous montreront les points négatifs de votre idée. Cela vous permettra d’éviter de sélectionner seulement des informations qui vous conforteront dans votre idée et qui risqueraient de fausser tous les résultats de votre étude de marché.

Une fois votre étude faite, il vous faudra de nouveau veiller à connaître ses limites. Vos données sont très certainement vraies mais vos échantillons ne représentent pas l’exhaustivité du marché que vous souhaitez atteindre.

#2 Rester trop en surface des informations

Il ne faut pas se contenter des sources les plus accessibles. Il faut creuser les besoins du marché avant même de tester vos questionnaires sur vos futurs consommateurs.

Ne croyez pas aveuglément à ce que vous voyez en ligne. Internet sera en effet essentiel pour obtenir les informations nécessaires à votre étude. De nombreux articles y sont disponibles pour mener à bien votre étude de marché. De plus, des sites internet vous permettront de proposer vos questionnaires en ligne.

Cependant, tout n’est pas bon à prendre et il faut se méfier des informations trouvées en ligne et de leur(s) source(s). Une étude terrain permettra de confirmer ces informations. Les enquêtes terrains restent le meilleur moyen de récolter des informations pour se faire un avis sur celles-ci. N’hésitez pas à croiser toutes les informations dont vous disposez pour plus d’efficacité.

Il faut veiller à ce que votre étude ne soit pas purement économique. Lors d’une étude de marché on teste son produit face à une clientèle. Une analyse générale du marché ne sera pas suffisante.

#3 Négliger la limitation de la zone de chalandise

Les comportements des clients varient d’une zone A à une zone B. Une zone de chalandise bien définie vous permettra de cibler vos clients et de connaître leurs déplacements. Il faut rapidement savoir quelle zone vous souhaitez intégrer. L’étude de marché n’en sera que plus simple car beaucoup plus localisée.

zone-de-chalandise-exemple-rapport

La zone de chalandise vous donnera une échelle du public à viser. Il ne faut pas avoir trop d’ambition mais il ne faut pas en manquer non plus. La perfection de votre étude de marché découlera directement de la zone géographique choisie.

Choisissez le meilleur emplacement grâce aux rapports de la plateforme  Roofstreet for Retail ›

 

#4 Commettre des erreurs dans le questionnaire quantitatif

Il est nécessaire d’interroger les consommateurs qui correspondent au produit que vous proposez. N’interrogez pas les clients d’un bar de quartier pour ouvrir un bar à champagne. Vous n’interrogeriez pas les clients d’une boucherie pour ouvrir un magasin végétalien. Vous allez perdre du temps et de l’argent. Il faut donc savoir se positionner.

Le but est d’interroger des consommateurs aux caractéristiques proches des profils des clients visés. Pour cela il faut bien choisir son échantillon et vérifier que les personnes interrogées répondent aux critères que vous recherchez. Veillez à respecter la taille de votre échantillon.

Un échantillon de moins de 100 répondants risque de vous envoyer des signaux erronés.

questionnaire-etude-de-marche

Lors de la création de votre questionnaire veillez à ne pas poser trop de questions, il faut aller à l’essentiel. Chaque question doit avoir son utilité. Trop de questions pourrait perdre votre interlocuteur. Il voudra alors terminer son questionnaire au plus vite et ses réponses ne seront pas significatives.

Ne soyez pas trop ambigu dans vos questions. Il faut que votre interlocuteur comprenne réellement votre question pour pouvoir fournir une réponse exploitable. Il faut donc veiller à garder une formulation simple.

#5 Négliger l’analyse de la concurrence

L’étude des concurrents est essentielle lors de votre étude de marché. Il faut connaitre leurs prix, leurs services, leurs produits et leur qualité. Il ne faut pas oublier d’analyser leur politique commerciale, leurs canaux de distribution les plus efficaces et leurs moyens de communication.

Sans ces éléments, il serait presque impossible pour vous de savoir si une place sur le marché est réellement disponible et si votre offre est inférieure, équivalente ou supérieure à la leur.

la-concurrence-etude-de-marche

L’étude de la zone de chalandise est un bon outil pour pouvoir comparer géographiquement l’implantation de votre point de vente avec celui ou ceux de vos concurrents. Vous pourrez ainsi identifier les points de vente qui se trouvent dans votre zone de chalandise et développer une stratégie pour les contrer (en analysant les zones de prospection les plus optimales par exemple).

Définir vos zones de chalandise ›

Si vous ne trouvez pas de concurrents cela ne veut pas dire qu’ils sont inexistants. Un concurrent indirect reste un concurrent. Analysez leur produit pour voir en quoi il pourrait remplacer le vôtre. Vous pourrez ainsi améliorer votre stratégie et réagir s’il essaie de gagner des parts sur votre marché.

S’il n’y a réellement pas de concurrents cela signifie que le marché n’est pas encore existant. Ne pensez pas que vous pouvez créer un besoin. L’ambition est importante lors d’une étude de marché mais il faut savoir être réaliste. Vous pouvez penser créer un marché fructueux mais il faudra interroger le plus de personnes possible pour confirmer ou non leur intérêt pour votre produit. Cela est un risque à prendre mais il sera bien plus rassurant d’intégrer un marché déjà existant.

#6 Faire l’impasse sur la réglementation du secteur

C’est un élément simple mais sur lequel il est impossible de passer outre. L’environnement réglementaire est la partie décisive de votre étude. Il n’y a rien de pire que de monter tout un business plan pour s’apercevoir que votre projet est impossible juridiquement parlant.

La réglementation peut être très différente selon les marchés que vous souhaitez intégrer. Certaines autorisations peuvent souvent être oubliées. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à contacter un avocat pour être au courant de toutes les réglementations d’un marché. Il faut comprendre le cadre juridique et légal que vous souhaitez intégrer.

A la fin d’une étude de marché, vous serez capable d’identifier vos cibles, leurs besoins, votre zone de chalandise, les principaux concurrents sur le marché ou encore les perspectives d’évolution du marché. Vous connaîtrez sur le bout des doigts votre secteur d’activité.

Pour résumer, nos 6 conseils pour éviter les erreurs dans votre étude de marché :

    • Ne tombez pas dans le biais de confirmation.
    • Approfondissez toutes les informations dont vous disposez et renseignez-vous sur leur(s) source(s).
    • Accordez de l’importance à votre zone de chalandise. Elle est l’un des fondements de votre étude de marché.
    • Soyez très méticuleux lors de la création de votre questionnaire.
    • La concurrence a autant d’importance que la demande. Ne la négligez pas.
    • Renseignez-vous sur la réglementation du secteur que vous souhaitez pénétrer.

Tout savoir sur les fondamentaux de l'expansion réseau

 

Partagez cet article :

Derniers articles

Les 6 pièges à éviter sur une étude de marché

Une étude de marché comprend de nombreux pièges. Dans cet article repérez les 6 pièges d'une étude de marché et découvrez comment les éviter...

Les 7 étapes essentielles d’une étude de marché

L'étude de marché est une phase essentielle présentant un véritable enjeu. Roofstreet vous propose les sept étapes d'une étude de marché....

Pourquoi faire une étude de marché d’implantation commerciale ?

Etape importante lors du processus de création d'entreprise, l'étude de marché garantit une implantation réussie. Découvrez quels sont ses objectifs ...

Comment identifier ses zones de prospection à fort potentiel ?

Pour un commerce, bien définir les zones de prospection à fort potentiel est un véritable enjeu. Découvrez comment les identifier avec précision....

L’agenda du géomarketing : quels sont les événements à ne pas manquer ?

Dans cet article Roofstreet vous propose une sélection de 4 événements incontournables pour appréhender le géomarketing, ses enjeux mais aussi ses évolutions....

Tout ce qu’il faut savoir avant d’acheter des données GPS

Vous envisagez d'acheter des données GPS de géolocalisation et de créer votre propre système d’analyse des mouvements de population. Roofstreet vous accompagne dans cette démarche et vous présente ici......